Notre capital humain

 

L’initiative Notre capital humain a débuté en 2007 et la première phase de l’enquête longitudinale a permis de recueillir des données concernant les orientations futures des finissants et des finissantes des écoles secondaires du District scolaire de la PA pour la période s’échelonnant de septembre 2003 à juin 2007. Ce questionnaire a été complété par 99% des finissants.

 

La deuxième phase de notre enquête longitudinale consistait à rejoindre, en 2011, les diplômés 2004, 2005 et 2006 des écoles secondaires de la PA qui avaient répondu au premier questionnaire dans le cadre de l’initiative. Ce deuxième questionnaire, complété par environ 89 % des répondants au premier questionnaire, nous a permis de mieux connaître l’orientation actuelle des jeunes finissants de la PA, leur lieu d’études postsecondaires, leur niveau d’éducation le plus élevé, leur lieu de travail, leur intention de revenir dans la PA, etc. En plus, l’informatisation et l’interprétation des données recueillies nous a permis d’identifier précisément les personnes qui étaient en attente d’emploi, en recherche d’emploi ou sans emploi, en vue de mettre en place, selon les besoins identifiés, un processus pour accompagner ces personnes dans leur cheminement de carrière.

 

La troisième phase de notre étude consistait à poursuivre la recherche auprès des finissants et des finissantes des écoles secondaires de la PA en complétant, en informatisant et en interprétant, avec des tableaux, les informations recueillies en 2007, 2008, 2010, 2011 et 2012.
 
En 2014, la toute dernière phase nous a permis de constater les choses suivantes concernant les finissants de la PA et de Chaleur-Restigouche:
- En 2014, 768 finissants dans le District scolaire Francophone Nord-Est;
- En 2014, 47% des finissants étaient des filles;
- En 2014, 81,9% des finissants ont terminé au programme régulier, 4,4% au modifié, 5,4% en adaptation scolaire, 4,8% en compétences essentielles et 3,5% n'ont pas répondu à cette question;
- En 2014, 34,9% des finissants avaient l'intention de poursuivre des études universitaires. Garçons 12,3% et filles 22,6%;
- En 2014, 38,5% des finissants avaient l'intention de poursuivre des études collégiales. Garçons 23,1% et fille 15,4%;
- En 2004, environ 28% des finissants ne prévoyaient pas poursuivre des études postsecondaires, comparativement à 20,4% en 2014.

 

Grâce aux informations recueillies,  l’initiative «  Notre capital humain » apporte aux décideurs de la PA une source considérable d’informations et constitue un moteur d’initiatives en développement régional. Il permet également de développer des initiatives appropriées pour retenir et recruter des ressources humaines compétentes, en partenariat avec les entreprises, les organismes et les agences gouvernementales provinciales et fédérales. En plus, il permet aux organismes gouvernementaux concernés d’identifier et mettre en place les ressources nécessaires pour venir en aide aux personnes en attente d’emploi, en recherche d’emploi, sans emploi ou qui aimeraient retourner aux études.